Trafiquants d’Âmes

17.25

Michel Lamart est né en 1949, mais sa principale caractéristique est d’être un touche à tout (critique, nouvelliste, poète, parolier, auteur dramatique) qui se reconnaît en matière de Science Fiction deux maîtres, et pas des moindres : Daniel Walther et le regretté Alain Dorémieux.

Il met ici deux mondes en opposition : celui des individus qui se veulent libres et celui des masses, des foules dévoreuses et violentes menées par des puissants peu scrupuleux. Ces derniers sont prêts à tout pour conserver le pouvoir et leur mainmise sur les personnes. Les autres n’ont pour seules armes que leur vision du monde et une solidarité naissante du côté des obscurs, des sans grades.

Et, bien sûr, la victoire est dans le camp de ceux qui savent, qui ont la capacité de prendre en compte les exigences du monde réel et les conséquences de leurs actes.

La réalité ? Une réalité ? Mais laquelle ?

Celle de Rom, de Monk, de Starre, des Errants, de Neal d’Ève, des Bulliens, de Brüss ? La nôtre ? Ou simplement celle d’un monde inventé par un auteur qui se soucie peu des modes ?

Les réalités inventées ne sont jamais calmes et sereines. Elles grouillent de vie et d’événements subis et/ou maîtrisés par les personnages.

La réalité des Trafiquants d’Âmes est, bien entendu, celle de la lutte pour se maintenir au pouvoir, mais peut-être encore bien davantage celle de se découvrir et passer outre ses limites.

« Le romancier doit aider son lecteur à en savoir plus d’une façon générale, sur le monde, sur lui-même. » (Michel Lamart, préface à son roman Love, Éditions Naturellement).

Disponible sur commande

Étiquette :

Description

[vc_row][vc_column width= »1/2″]

Titre :  Trafiquants d’Âmes

Auteur : Michel Lamart

Couverture : Alain Margotton

Collection Lune Etoilée

Science Fiction / Anticipation

ISBN : 9782369762096

Date de parution : 15 novembre 2016[/vc_column][vc_column width= »1/2″]

Michel Lamart est né en 1949, mais sa principale caractéristique est d’être un touche à tout (critique, nouvelliste, poète, parolier, auteur dramatique) qui se reconnaît en matière de Science Fiction deux maîtres, et pas des moindres : Daniel Walther et le regretté Alain Dorémieux.

Il met ici deux mondes en opposition : celui des individus qui se veulent libres et celui des masses, des foules dévoreuses et violentes menées par des puissants peu scrupuleux. Ces derniers sont prêts à tout pour conserver le pouvoir et leur mainmise sur les personnes. Les autres n’ont pour seules armes que leur vision du monde et une solidarité naissante du côté des obscurs, des sans grades.

Et, bien sûr, la victoire est dans le camp de ceux qui savent, qui ont la capacité de prendre en compte les exigences du monde réel et les conséquences de leurs actes.

La réalité ? Une réalité ? Mais laquelle ?

Celle de Rom, de Monk, de Starre, des Errants, de Neal d’Ève, des Bulliens, de Brüss ? La nôtre ? Ou simplement celle d’un monde inventé par un auteur qui se soucie peu des modes ?

Les réalités inventées ne sont jamais calmes et sereines. Elles grouillent de vie et d’événements subis et/ou maîtrisés par les personnages.

La réalité des Trafiquants d’Âmes est, bien entendu, celle de la lutte pour se maintenir au pouvoir, mais peut-être encore bien davantage celle de se découvrir et passer outre ses limites.

« Le romancier doit aider son lecteur à en savoir plus d’une façon générale, sur le monde, sur lui-même. » (Michel Lamart, préface à son roman Love, Éditions Naturellement).

[/vc_column][/vc_row]

Informations complémentaires

Poids 0.499 g
Dimensions 22.9 x 15.2 mm
Couverture

Autre

Oneshot

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Trafiquants d’Âmes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.