Promo !

Le Chevalier-Vampire

(1 avis client)

22.00 12.00

De nos jours. Les vampires vivent toujours dans l’ombre, mais pourquoi certains disparaissent-ils sans laisser de traces ou presque ? L’Ordre de la Miséricorde est-il responsable ? Et si c’était tout autre chose ? À toutes ces questions, Cathal, Chevalier-Vampire, sera chargé de trouver les réponses.

Une nuit, dans un parc, Cathal et Nelly se rencontrent. Saura-t-il faire face à la violence de ses émotions ? La jeune femme fuira-t-elle cet être qui la terrifie ?

En réalité, ne sont-ils pas chacun le pire cauchemar de l’autre ?

Premier tome de la saga Dark-Side, ce roman fait partie de l’ensemble des écrits rassemblés sous le nom d’Invictus Tenebræ.


« Alliant l’humanité de ses origines à la bestialité de sa nature, le Chevalier-Vampire Cathal nous entraîne dans une quête mêlant l’amour à la haine et la vengeance au devoir. »
Frédéric Livyns

10 en stock

Description

 

 

 

 

Préfacé par Frédéric Livyns

ISBN : 978-2-36976-244-7

Date de sortie : 15 avril 2017

 

Nouvelle version entièrement revue et corrigée

 

Informations complémentaires

Poids 600 g
Dimensions 229 × 152 × 20 mm
Auteur(s)

Couverture

Editeur

Lune-Écarlate

Genre

Fantastique, Vampires

Public

Support

Tomaison

1 avis pour Le Chevalier-Vampire

  1. Cocomilady

    J’ai lu la trilogie, et je peux vous dire qu’elle ne m’a pas laissée indifférente.

    Au début du roman, l’auteure nous ajoute une liste de définitions afin de nous familiariser avec toutes les espèces de vampires que nous allons rencontrer au cours de l’histoire.
    Cathal est un des plus grands chefs de guerre vampires. Il est craint et respecté par tous car il a plus de mille ans, possèdes des pouvoirs que les autres n’ont pas, n’a pas d’état d’âme quand il s’agit de tuer, et il descend des guerriers vikings, déjà redoutables en tant qu’humains. Il est aussi beau et ténébreux que dangereux, et sa vision de la femme et de la séduction ont eu du mal à évoluer au fil du temps visiblement.
    C’est ce que va découvrir Nelly le jour où il la sauve d’un vampire et s’amourache d’elle au premier coup d’oeil, la poursuivant de ses assiduités jusqu’à ce que celle-ci craque, ou plutôt soit forcée de lui céder, du moins au départ.
    Mais au fil du temps, la jeune femme va apprendre à apprécier et à dompter le monstre pour faire émerger ses sentiments, mais cela ne sera pas sans danger et surtout ce sera un travail de longue haleine car le vampire est plutôt du genre borné et long à la détente !

    Tout d’abord, je dois dire que j’ai apprécié de retrouver la très belle plume de l’auteure, découverte dans « Péché Mortel », un spin-off où j’avais fait la connaissance de deux des personnages de ce roman. J’ai d’ailleurs trouvé vraiment intéressant d’avoir lu le spin-off avant car j’ai pu ainsi les identifier et les visualiser parfaitement.
    Par contre, j’ai eu un peu de mal avec la romance entre Nelly et Cathal, les « je t’aime, moi non plus » m’ont horripilée très souvent et cette relation sado-masochiste m’a vraiment irritée, sans parler de l’héroïne qui m’a vraiment hérissé le poil à de nombreuses reprises.
    J’ai eu très souvent envie d’étrangler les deux personnages principaux, surtout Nelly (plus cruche tu meurs), et qui en redemande alors qu’elle se pose en victime à chaque instant. Mais heureusement, au fur et à mesure de l’intrigue, ces traits de caractère vont s’estomper.
    L’histoire va prendre le dessus sur cette relation amoureuse sous forme de rapport de force, où la victime n’en est pas vraiment une car elle se complaît à provoquer le vampire et à se mettre dans les pires situations qui soient, tout en voulant ensuite qu’on la plaigne. Heureusement, la jeune femme commence à évoluer à la fin du second tome, et dans le troisième elle en devient presque attachante.
    Ce ne sont donc pas ces deux personnages que j’ai préférés dans l’histoire, mais plutôt ceux qui vont graviter autour d’eux et se révéler bien plus passionnants et intrigants : mes préférés sont le prince Edern, Nicolaï, que l’on découvre dans le tome 3, Octavia et le père de Nelly.

    Une fois dépassé le tome 1, j’ai aimé de plus en plus l’histoire qui m’a surprise et donné vraiment envie de découvrir le suivant, bien meilleur d’ailleurs.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.